N’hésitez pas à dépareiller vos boucles d’oreilles pour un style décalé !

Les bijoux, quelles que soient les circonstances, viennent habiller et compléter une tenue. Et les boucles d’oreille font partie de ces accessoires qui peuvent sublimer un look. Comme tous les articles de mode, elles suivent une tendance. Si à une époque, les parures étaient appréciées ; aujourd’hui, elles frôlent le too much. Désormais, on peut affirmer sa personnalité et casser les codes. Il suffit pour cela de dépareiller de ses boucles d’oreilles.

La combinaison des formes

Tel le casual chic, les boucles d’oreille ne se plient plus aux anciennes conventions. C’est d’ailleurs le résultat lorsqu’on décide de dépareiller de ses boucles d’oreilles. Ainsi, même si le but est de s’affirmer et d’adopter un style décalé, cela n’empêche pas d’appliquer quelques règles. D’autant plus que suivre des conseils est encore le meilleur moyen pour débuter sans fausse note. Mais il n’y a pas de réels systèmes préétablis. Ce dont il faut se souvenir, c’est de respecter une certaine harmonie. Donc, si l’on souhaite dépareiller une créole, il peut être judicieux de l’associer à une autre. Ou alors, faire tout le contraire. Il faudra alors joindre une pièce forte à une autre plus discrète. Comme exemple, on peut rester sur la créole sur une oreille et une puce sur l’autre. En résumé, tout est question d’harmonie ; soit des boucles de même taille et de même style, soit l’une plus imposante et l’autre presque effacée.

L’association des matières

Dépareiller de ses boucles d’oreilles ce n’est pas seulement associer les formes. On peut aller plus loin en travaillant les matières. Il est tout de même important de ne pas marier des pièces qui ne divergent pas trop. Donc, ne pas hésiter à allier or et argent. Par contre, la boucle d’oreille fantaisie est à éviter lorsqu’on compte accrocher une autre en matériau noble. À proscrire alors, l’amalgame plastique et or. Le tout est de se plaquer sur l’occasion. En effet, comme pour sa tenue, on ne dépareillera pas de la même manière pour le bureau et pour une cérémonie.

La mono boucle

Si dépareiller de ses boucles d’oreilles est un grand pas dans l’affirmation d’un style, l’on peut aller plus loin. Si l’on peut mettre deux boucles de différentes formes ou matières, il est également possible de n’en mettre qu’une seule. Si l’asymétrie est aussi présente lorsqu’on décide de mettre une puce avec une créole ; elle sera plus appuyée lorsqu’on décide de n’habiller que l’une de ses oreilles. Donc, pour que l’accessoire (sans sa paire) puisse jouer un vrai rôle, il faut qu’il soit assez imposant.

Les bijoux fantaisistes peuvent vous rendre belle ?
Les bijoux en Origami : une technique ancestral venu du Japon !